Architectes au service de vos projets

  • Mission

  • architecte

  • PhotomontagePhotomontage
  • PlanPlan
  • 3D3D
  • CoupeCoupe
  • FaçadesFaçades
  • Design d'intérieurDesign d'intérieur

 

Le maître d’œuvre dirige la construction d’un bâtiment pour le client, le maître d’ouvrage et suit la une séquence définie d’étapes qui maximisent la qualité de l’ouvrage final et sa réalisation dans les règles de l’art. Ainsi, le plus souvent, c’est l’architecte mandataire, concepteur d’un bâtiment, qui assure aussi la maîtrise d’œuvre et supervise l’ensemble des étapes d’un projet architectural, éventuellement en collaboration avec un bureau d’étude technique, économiste ou d’autres partenaires, selon les particularités du projet en question.

Le maître d’ouvrage désigne la personne physique ou morale pour le compte de laquelle les missions sont effectuées et qui en règle les honoraires.

L’architecte désigne un agréé en architecture ou une société d’architecture, inscrit au tableau de l’Ordre des architectes à qui le maître d’ouvrage confie la mission de maîtrise d’œuvre. Il est le seul légalement apte à procéder à une mission de conception aboutissant à une demande de Permis de Construire pour des bâtiments au-delà des seuils définis par la loi. Bien que les missions qui ne nécessitent pas l’intervention d’un architecte puissent être confiée à d’autres professionnels, l’architecte est le plus qualifié pour réaliser l’ensemble des missions, de la conception à la construction jusqu’à la réception.

Les missions présentées ci-après représentent le cas général, elles peuvent néanmoins différer légèrement selon les caractéristiques individuelles de chaque projet et l’implication du maître d’œuvre et l’entrepreneur ou le groupe d’entrepreneurs à qui le maître d’ouvrage confie l’exécution des travaux.

.

1. Analyse et conception du projet

Études d’esquisse 1/500 – ESQ

Au premier contact, le maître d’ouvrage exprime ses attentes à l’architecte qui l’aide à préciser ses besoins et son programme pour réaliser son projet architectural dans les meilleures conditions.

L’architecte informe le maître d’ouvrage sur les conditions relatives au terrain, à la construction et aux fonctions du bâtiment, à l’éventuelle expertise additionnelle à contracter ainsi que sur les démarches administratives requises. Il s’enquiert du budget du maître d’ouvrage et apporte éventuellement son assistance pour le montage financier. L’architecte décrit l’ensemble des services qu’il se propose de fournir, les garanties qu’il apporte et les honoraires correspondant, en accord avec le client. Si celui-ci n’en dispose pas déjà, l’architecte peut également assister le maître d’ouvrage dans la quête d’un terrain approprié.

L’architecte propose ses services pour une première mission d’étude de faisabilité et de réalisation d’esquisse qui synthétise l’ensemble des requêtes formalisées conjointement avec le maître d’ouvrage, pour un coût limité. Si le maître d’ouvrage accepte les termes de l’architecte, ces-derniers initialisent alors la séquence classique des étapes de la réalisation d’un projet architectural.

L’architecte présente les résultats de sa première étude de faisabilité du bâtiment souhaité et réalise une première esquisse en fonctions des différents paramètres liés au terrain, aux options de la construction envisagée par le maître d’ouvrage et de ses contraintes financières. Cette esquisse initiale au 1/500 soit 2 mm par m est accompagné d’une modélisation 3D permettant une première visualisation du projet. En cas de réhabilitation ou de rénovation de bâtiment existant, l’architecte fournit également sont étude de diagnostic technique et architectural pour réaliser la modification souhaitée et les travaux requis.

L’architecte précise aussi une première estimation du coût des différentes options qui répondent aux attentes du maître d’ouvrage, il peut éventuellement proposer plusieurs options qui mettent l’accent sur telle ou telle condition évoquée par le maître d’ouvrage : minimisation des coûts de construction, minimisation des coûts d’utilisation et d’entretien, maximisation de la longévité de la construction, insertion optimale dans l’environnement naturel ou urbain, qualité architecturale…

Études d’avant projet 1/200 – AVP

Si le maître d’ouvrage est satisfait des premières études d’esquisse ou de diagnostic, il peut décider de poursuivre les travaux avec les études d’avant projet correspondant à des documents graphiques (Plan+3D+Coupe) fournis à l’échelle 1/200 soit 5 mm par m.

Avant-projet sommaire 1/100 – APS

A ce point de la relation, l’architecte fournit des documents graphiques (Plan+3D+Coupe+Façades) fournis à l’échelle 1/100 soit 1 cm par m accompagné d’une estimation du coût et de la durée des travaux. Une certaine tolérance peut être ménagée en fonction de la taille du projet et de l’état d’avancement actuel des travaux d’études et de construction. Ce document de travail sert à finaliser l’offre de services de l’architecte.

Avant-projet définitif 1/50 – APD

L’architecte vérifie le respect des différentes réglementations liées à l’opération. Il détermine les surfaces de tous les éléments du programme, arrête en plans, coupes et façades les dimensions de l’ouvrage, précise son aspect, justifie les solutions architecturales retenues, détermine les surfaces détaillées de tous les éléments du programme et établit la notice descriptive précisant la nature des matériaux.

Le niveau de définition correspond généralement à des documents graphiques établis à une échelle 1/100e soit 1cm par mètre, avec certains détails significatifs à l’échelle de 1/50e  soit 2cm par mètre.

A programme égal, l’architecte établit l’estimation définitive du coût prévisionnel des travaux, dans la limite d’une variation de 10%, en monnaie constante par rapport à l’estimation provisoire du coût prévisionnel des travaux approuvé à l’APS et le maître d’ouvrage approuve les études d’avant-projet définitif.

 

Dossier de demande de Permis de Construire 1/100 – DPC

Les dernières mises au point effectuées en fonction des options retenues par le maître d’ouvrage, le choix des matériaux est arrêté, les différentes prestations techniques et l’ensemble des travaux sont précisés avec leur intégration au sein du projet et de la construction, et en conformité avec la Réglementation Thermique 2012 – RT 2012. Pour les bâtiments neufs de plus de 1000 m², une étude d’approvisionnement énergétique et un bilan thermique doivent être engagés et renseignés dans les documents relatifs soumis lors du dépôt de dossier de demande de Permis de Construire.

Un chiffrage précis de l’ensemble du projet est alors finalisé.  Les documents qui détaillent les caractéristiques définitives du projet architectural et des performances convenues sont rédigés de manière formelle ; ils forment le contrat qui précise point par point l’ensemble des services fournis par l’architecte au maître d’ouvrage durant les phases suivantes.

Au-delà des documents techniques, plans et définitions des matériaux, réseaux et fluides, l’architecte prépare l’ensemble des documents administratifs et juridiques, dont l’attestation de prise en compte de Réglementation Thermique 2012, nécessaire à la constitution d’un dossier complet de demande de Permis de Construire (PC) qu’il soumet à l’autorité compétente.

II suit l’instruction du dossier, apporte les éventuelles pièces supplémentaires requises et aide à intégrer les expertises tierces nécessaires en accord avec le maître d’ouvrage jusqu’à obtention du permis de construire.

 

2. Conception détaillée du bâtiment

Études de projet – PRO

L’architecte prépare alors les plans détaillés de tous les niveaux du ou des bâtiments, élévations, façades et éventuellement perspectives additionnelles qui assurent une bonne compréhension de l’ensemble du projet jusqu’en dans ses moindres détails. Selon les besoins spécifiques de chaque projets, des bureaux d’études techniques sélectionnés par le maître d’ouvrage sur conseil de l’architecte conduisent en parallèle la mise au point de leur plan d’action, en collaboration étroite avec l’architecte en vue d’une intégration réussie de leur expertise dans l’ensemble du projet.

.

3. Planification de la construction

Dossier de consultation des entreprises – DCE

Suite à la mise au point définitive de la conception, l’architecte constitue le dossier de consultation des entreprises qui détaille l’ensemble des caractéristiques techniques et administratives de chaque lot du projet et estime les budgets respectifs, afin que les entreprises intervenantes proposent des devis solides. Celui-ci permet également de préciser le cadre de l’intervention des entreprises et de leurs relations avec le maître d’ouvrage et l’architecte.

Études et plans d’exécution 1/50 – EXE

Dans le prolongement du DCE, les études d’exécution ont pour objet la réalisation technique du projet : les plans d’exécution aux échelles appropriées, les notes de calcul et les spécifications d’usage pour le chantier permettent l’exécution des travaux par les différents entrepreneurs pour la construction de l’ensemble du bâtiment.

Au-delà des plans architecturaux, le maître d’ouvrage peut éventuellement charger l’architecte, assisté de techniciens des spécialités requises, de réaliser les plans d’exécution et devis quantitatifs détaillés de certains lots, dans une mission complémentaire des études d’exécution. Les plans de l’architecte ne se substitue néanmoins en aucune façon aux plans techniques d’atelier, de montage et de mise en œuvre lors du chantier, qui sont toujours dus par les entrepreneurs.

 

4. Sélection des entreprises de la construction

Assistance aux contrats de travaux – ACT

L’architecte consulte les entreprises capables d’intervenir et analyse les offres des entrepreneurs selon des procédures bien définies. Des négociations peuvent être conduites au nom du maître d’ouvrage et des modifications peuvent être apportées pour rentrer dans les budgets alloués. L’architecte assiste le maître d’ouvrage pour la sélection des différents prestataires de la construction en fonctions des critères retenus avec le maître d’ouvrage. Il peut suggérer les services de telle ou telle entreprise en fonction des expériences passées et garanties de sérieux dont il a déjà eu la preuve. Suite à la sélection des entreprises, l’architecte prépare les marchés dévolus à chacune des entreprises ; celles-ci s’engagent contractuellement avec le maître d’ouvrage sur des coûts et des délais qu’elles devront respecter.

 

5. Le suivi de chantier

Direction de l’exécution des travaux – DET

L’architecte prépare la mise en œuvre du chantier et organise la participation des différentes spécialités pour s’assurer du respect des règles de l’art, des engagements de chacun et de la juste réalisation des plans.

La gestion du chantier

Le maître d’œuvre intervient sur le terrain auprès des différentes entreprises pour assurer l’exécution conforme des différentes phases de la construction du bâtiment:

  • Terrassement du terrain et reliage Voirie et Réseaux Divers (VRD)
  • Gros-œuvre : stabilité et solidité du bâtiment (fondations, structure)
  • Second-œuvre : étanchéité, esthétique et confort

Le maître d’œuvre anime les réunions de chantiers dont il prépare et diffuse les comptes-rendus à l’ensemble des parties concernées. L’architecte supervise également le paiement des intervenants et l’accomplissement des prestations correspondantes dans les temps prévus.

Ordonnancement, coordination et pilotage du chantier – OPC

L’analyse des tâches élémentaires qui composent les études d’exécution et les travaux, leur enchaînement et les points critiques de cette suite d’interventions, constituent la mission d’ordonnancement et la planification, qui est complémentaire de la maîtrise d’œuvre. Celle-ci a pour but de planifier avec soin l’imbrication optimale des différentes interventions des entreprises pour une construction la plus rapide et la moins onéreuse possible.

 

6. Livraison du bâtiment au maître d’ouvrage

Assistance aux Opérations de Réception – AOR

L’architecte contrôle l’ensemble des travaux effectués et de la réalisation des prestations jusque dans leurs ultimes détails. Il se charge aussi du décompte général des factures des différents prestataires et solde les comptes de chantier.

Le maître d’ouvrage doit attester de la prise en compte de la Réglementation Thermique 2012 à travers une attestation établie à l’achèvement des travaux. Établie par l’architecte ou un thermicien qualifié selon les caractéristiques du bâtiment, cette attestation assure la cohérence avec l’attestation soumise lors de la demande de Permis de Construire et l’exigence de résultats (besoin bioclimatique, consommation d’énergie primaire, confort d’été).

L’architecte clôture alors le dossier des ouvrages réalisés et confirme ainsi la conformité de l’ouvrage afin de correspondre aux termes des contrats de garanties. Des pénalités peuvent être appliquées aux entreprises qui dépasseraient la durée prévue pour leur intervention.

Une fois l’ensemble des travaux validés par le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage, ceux-ci s’accordent de la réception finale du bâtiment, et la passation complète de la responsabilité du ou des bâtiments au maître d’ouvrage.